1- l’accident

Tu ne sais plus trop comment tu en es arrivé là, mais te voilà pendu à 3 lignes de vie à 4 mètres du sol. Ah si, oui, c’était pour faire plaisir à ton fils qui voulait faire de l’accrobranche. Lui a 10 ans et toi 29 de plus. Tu avais oublié ce « détails ».

Tu es donc là, devant le triste constat que tous les excès de ta vie d’homme moderne t’empêche d’attraper l’échelle au bout de la tyrolienne. Pendu à 4 mètre du sol, tu te dis qu’à l’âge de ton fils, faire le cochon pendu sur les barres le longs du terrain de foot te filer déjà la pétoche. Mais maintenant c’est autre chose, il va falloir oublier ton égo, qu’il te regarde, et faire appel au p’tit con qui fait office d’instructeur d’accrobranche pour qu’il vienne te remettre dans le droit chemin. Et fissa, mon gars.
S’en vient un moment compliqué fait de baudrier et de ligne de vie emmêler, de sueurs et de noms d’oiseau, quand le p’tit con se dit que la meilleur décision qu’il a à prendre dans sa vie, c’est de couper les cordes.
Tu repenses que l’extinction des dinosaures est sûrement due à la chute d’une comète sur la terre. Sauf qu’il n’y a plus de dinosaure et que le caillou, c’est toi.
Tu traverses les branches, les feuilles en une fraction de seconde et, tu ne sais pas faire la distinction, les branches et les os craquent.
« Putain, Putain », le p’tit con ne sait plus quoi faire. Ton  fils t’appelle et te demande si tu vas bien. Alors, parce que c’est ton fils et que tu veux qu’il soit bien élevé, tu n’insultes pas le p’tit con, tu fais juste un signe de V avec tes doigts.
Quand le p’tit con s’approche de toi, tu regrettes vraiment de ne pas pouvoir lui mettre la branlée du siècle façon Ryan Gosling dans l’ascenceur, dans Drive. Et comme t’es plus vieux que le lui et qu’il n’a rien dans le crâne, tu te dit qu’il vaut mieux que tu organises tes propres secours toi même.
« Toi, t’appelle le SAMU, les pompiers, n’importe qui MAINTENANT !
Toi, tu prends dans mon sac gris, il y a deux téléphone, mon code c’est le XXXX, tu appelles C.M MAINTENANT !
Et je veux de la flotte !!!»
Le p’tit con n’est plus tout seul, il y’a d’autres petits cons qui sont arriver pour l’aider.
«  Toi, tu restes prêt de mon fils et tu le lâche pas des yeux tant que sa tante n’est pas arrivée
Oui M’sieur»
Comme tu as vu les 15 saisons d’urgences, t’as appris 2/3 trucs. Tu te mets en PLS et t’es presque content de pouvoir le faire tout seul.
Tu bouges les bras. T’arrive à sentir tes doigts. C’est cool. Tu bouges la jambe droite et en la laissant retomber, tu sens l’impact de ton pied sur le sol. C’est cool. Tu veux faire la même chose avec la gauche et là, c’est beaucoup moins cool. Rien ne bouge. Mais tu sens tes doigts de pieds bouger dans tes vieilles godasses.
Pompiers, urgences, rapatriement au Royaume de Belgique, bassin fracturé, en combien de fois, on ne le sais pas encore très bien. Et, miracle, ta colonne vertébrale n’a rien. Athé militant, tu es à deux doigts de te convertir au pastafarisme.

Laisser un commentaire