En attendant mon vol

Sur les trottoirs gris anonymes,
Dans cet hôtel blanc espagnol,
Des passants là pantomimes,
Je t’écris et attend mon  vol.
J’ai hâte de te revoir, tu sais,
Je veux t’embrasser comme jamais,
Sentir la peau de celle que j’aime
Celle que tu as toujours été.
Sur mes sentiments, ma douce
Le temps n’a qu’un effet partiel,
Ma bouche effleurera ta bouche,
Tu es toi, unique et Rachel

Laisser un commentaire