Partagé

Qui m’aura fait veiller si tard ?
Moi levé dès potron-minet,
Vers mon bourreau repars,
Loin d’une vie pourtant souhaitée.

Des jardins secrets bien gardés,
J’en ai, elle en a, exclusifs
Silences, mensonges et vérités,
Barrières de bois sur des récifs.

Lui ai-je dis que le temps tueur
Éventre les vices, les ardeurs,
Et que dans ma vie j’éspère,
Ne pas arrêter de lui plaire ?

Des messages numériques,
Je m’épanche sur ce clavier,
Le réseaux, regards obliques,
Lui ai-je écris que je l’aimais ?

Laisser un commentaire